40e anniversaire du Théâtre de la Vieille 17

En 40 ans, on ne s’est jamais ennuyé sur notre route !

La saison 2019-2020 marque le 40e anniversaire du Théâtre de la Vieille 17. Dire qu’à la fondation de la compagnie, en 1979, la cigarette était permise dans les restaurants et les avions, le cube Rubik n’avait pas encore été mis en marché, les gens écoutaient de la musique sur des cassettes avec leur Walkman, Internet n’existait pas et l’inventeur de Facebook n’était pas encore né!

Il s’en est passé des choses en 40 ans de création et de tournées. 40 ans à se promener sur notre route. 40 ans à marquer l’imaginaire des adultes et des enfants. 40 ans à sillonner l’Ontario et le Canada pour présenter le travail de nos artistes aux communautés francophones.

Voici un petit aperçu de cette histoire riche en émotion.

corpo001_V17

De gauche à droite : Jean Marc Dalpé, Vivianne Rochon, Roch Castonguay, Robert Bellefeuille, Anne-Marie Cadieux et Hélène Bernier.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est le terrain de jeu où le je est devenu moi… et le moi et toi, toi, lui, elle, l’autre sont devenus un nous… et le nous est devenu un verbe. » – Jean Marc Dalpé (artiste et cofondateur)

 

 

s001 - Les MURSdeNOSvillages

Les murs de nos villages (1979-1980). Sur la photo, de gauche à droite : Lise L. Roy, Robert Bellefeuille, Jean Marc Dalpé et Roch Castonguay.

 

« La Vieille 17, pour moi, un outil de construction identitaire voire même le moteur de l’enracinement de mon identité francophone certes, mais surtout de mon identité comme militante franco-ontarienne, tout comme Diane Desaulnier et la FESFO. La Vielle 17 pour moi c’est le besoin viscéral d’un peuple d’applaudir pour la première fois des artistes et artisans qui font écho à leurs propos, qui leur ressemblent. » – Simone Saint-Pierre (employée de 2002 à 2010)

 

s002 - La mesure humaine

La mesure humaine (1980-1981). Sur la photo, de gauche à droite : Jean Marc Dalpé, Daniel Chartrand, Vivianne Rochon et Anne-Marie Cadieux.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un lieu de récits attachants et de création ludique. » – Marie-Thé Morin (artiste)

 

corpo002_camion2

De gauche à droite : Robert Bellefeuille, Hélène Bernier, Vivianne Rochon, Roch Castonguay et Anne-Marie Cadieux.

 

« La Vielle 17, pour moi, c’est une équipe chaleureuse, accueillante, dynamique et créative. » – Edith Pérusse-McCallum (administratrice depuis 2014)

 

s003 - Hawkesbury Blues002

Hawkesbury Blues (1981-1982).Sur la photo : Robert Bellefeuille.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un espace d’apprentissage inestimable et des rencontres humaines complètement inoubliables ! » – Marie-Pierre Proulx (employée de 2011 à 2017)

 

s004 - Premier Premier001

Premier! Premier! (1981-1982). Sur la photo, de gauche à droite : Anne-Marie Cadieux, Roch Castonguay et Robert Bellefeuille.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un espace créatif libre de jugement, ouvert sur le monde, soucieux de ses artistes et d’un théâtre de qualité pour tous! » – Chloé Tremblay (artiste)

 

corpo003_img002

De gauche à droite : Roch Castonguay et Jean Marc Dalpé.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est l’impressionnant navire dont on m’a confié le gouvernail et sur lequel j’ai appris tant bien que mal à naviguer sur les eaux troubles ou limpides de la création, en compagnie de personnes extraordinaires, liées par un même désir de toucher l’horizon. » – Esther Beauchemin (directrice artistique de 2006 à 2020)

 

s005 - les rogers1-1

Les Rogers (1984-1985). Sur la photo, de gauche à droite : Robert Bellefeuille, Jean Marc Dalpé et Robert Marinier.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un soutien inconditionnel au dépassement. » – André Perrier (artiste)

 

s006 -encamisolesphoto1

En camisole (1987-1988). Sur la photo, de gauche à droite : Guylaine Guérin et Mireille Francoeur.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est que de beaux moments accompagnés de fous rires à n’en plus finir! » – Marc-André Boyes-Manseau (employé de 2002 à 2008)

 

corpo004_photo10ansV17

Célébrations du 10e anniversaire de La Vieille 17. Rangée du haut, de gauche à droite : Robert Marinier, Marc Haentjens, Anne-Marie Cadieux, Michel-Marc Bouchard, Jean Marc Dalpé, Mireille Francoeur et Brigitte Haentjens. Rangée du milieu, de gauche à droite : Guylaine Guérin, Luce Pelletier, Louise Beaudoin, Robert Bellefeuille, Roch Castonguay et Lise Leblanc. Rangée du bas, de gauche à droite : Vivianne Rochon, Sylvie Dufour et Hélène Bernier.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un espace d’apprentissage, de liberté et de confiance. J’y ai tout appris sur mon métier grâce à la confiance que m’a accordée Robert Bellefeuille alors que je n’avais que 23 ans. Je serai toujours éternellement reconnaissante. » – Annick Huard (employée de 1994 à 2000)

 

s009 - insomniephoto6

L’insomnie (1993-1994). Sur la photo : Robert Marinier.

 

« La Vieille 17 pour moi c’est une maison où j’ai appris de belles leçons de vie. » – France Boily (employée depuis 2009)

 

s010 - LeNEz1994,narine

Le nez – 2e version (1994-1995). Sur la photo : Guylaine Guérin.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est la défense de valeurs fortes combinée à une grande créativité artistique. » – Louise Frappier (administratrice depuis 2015)

 

s012 - Mentire

Mentire (1997-1998). Sur la photo, de gauche à droite : Luc Leblanc, Esther Beauchemin, Yves Turbide, Ginette Chevalier et Luc Thériault.

 

« La Vieille 17, pour moi, restera à jamais fixée à Rockland, après le festival de Théâtre-Action, ce moment de discussion en juin 1979 où André Sarrazin cherchait à convaincre Jean Marc Dalpé, Robert Bellefeuille et moi-même (qui repartait alors en France) qu’il fallait une troupe, une compagnie de création à Rockland. On disait alors que la communauté était prête pour cela, une compagnie professionnelle qui mettrait en valeur les gens de Rockland. Peu après, six mois ou un an plus tard, naissait le mythique spectacle Les murs de nos villages … » – Brigitte Haentjens (artiste)

 

s013 - Exils

Exils (1997-1998). Sur la photo, de gauche à droite : Annie Larochelle, Robert Bellefeuille et France Larochelle.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est une équipe solide et bienveillante qui soutient les rêves de ses créateurs. » – Milena Buziak (artiste)

 

s014 - MAITA 2

Maïta (1999-2000). Sur la photo, de gauche à droite : Nathalie Poiré, Marie-Thé Morin, Richard Fréchette et Henry Gauthier.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est une porte sur la découverte, une invitation à l’émerveillement, une source d’inspiration. » – Lyse Brousseau (administratrice de 2009 à 2019)

 

s015 - Épinal2

Épinal (2001-2002). Sur la photo, de gauche à droite : Robert Marinier et Robert Bellefeuille.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un grand voyage de plus de 30 ans, où la beauté, l’insomnie, le fou rire et la folie se sont joyeusement entremêlés. » – Louise Beaudoin (artiste)

 

s016 - hommeinvisiblephoto1

L’Homme invisible / The Invisible Man (2004-2005). Sur la photo, de gauche à droite : Roch Castonguay et Robert Marinier.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est la rencontre d’esprits créatifs parfumée de couleurs riches en émotions. » – Monique Rondeau (administratrice depuis 2019)

 

corpo005_DSC_5831

Célébrations du 25e anniversaire de La Vieille 17. De gauche à droite : Robert Bellefeuille, Vivianne Rochon, Anne-Marie Cadieux, Hélène Bernier, Roch Castonguay, Lise L. Roy et Jean Marc Dalpé.

 

« La Vieille 17, pour moi, a toujours été un terrain de jeu. » – Robert Marinier (artiste)

 

s017 - Terre daccueil 01

Terre d’accueil (2007-2008). Sur la photo, de gauche à droite : Michel Shamoko-Tugena, Rose Ekosso, Rose Guerline René, Mehdi Hamdad, Jean-Pierre Nzeyimana, Yanick Dutelly, Georges Séraphin, Marianne Bichara, Louis Mbani, Évalt Lemours et Katiana René.

 

s020 - Le grand voyage de petit rocher

Le grand voyage de Petit Rocher (2008-2009). Sur la photo, de gauche à droite : Renaud Lacelle-Bourdon et Fanny Rainville.

 

s018 - II (deux) 02

II (deux) (2011-2012). Sur la photo : Jean Marc Dalpé.

 

« La Vieille 17, pour moi, c’est un Homme Invisible que j’ai jamais vu, c’est trop de sourires d’enfants pour les compter, c’est chercher jusqu’à ce qu’on trouve. » – Roch Castonguay (artiste et cofondateur)

 

Petites Bûches- Théâtre de la Vieille 17 -

Petites Bûches (2014-2015). Sur la photo, de gauche à droite : Chloé Tremblay, Alexandre Gauthier, Danielle Le Saux-Farmer et Roch Castonguay.

 

s019 - Et voilà - HD 26

Et voilà encore un beau dimanche de passé! (2016-2017). Sur la photo, de gauche à droite : Esther Beauchemin et Joël da Silva

 

40 ans

40 mots

L’homme de théâtre Peter Brook parle souvent des « mots rayonnants »

Ces mots qui s’impriment, qui illuminent.

40 ans

40 mots

 

Les voici :

Libre

Entêtement amoureux

La route 17

Rire

Angoisse

Amitiés

Complicité

Un mélange de lutte et de dépassement de soi

Quitter

Rêver un lieu

Oser

Lieu de naissance du créateur que je suis

Le Nez

Exils

Rockland

Ottawa

Jeanne Sabourin

La « van » blanche

Nos histoires…

Vertige

Une caisse de résonnance de la vie

Des moments de grâce

Bouleversant

Onirique

Heureux

 

Ces mots qui forgent, qui illuminent

– Robert Bellefeuille (cofondateur et directeur artistique de 1979 à 2006)

 

coupegateau1er

1er anniversaire de la compagnie. De gauche à droite : Vivianne Rochon, Robert Bellefeuille, Hélène Bernier, Anne-Marie Cadieux et Roch Castonguay.

 

coupegateau25e

25e anniversaire de la compagnie : Esther Beauchemin et Robert Bellefeuille.

 

coupegateau40e

40e anniversaire de la compagnie (18 octobre 2019). De gauche à droite : Esther Beauchemin, Robert Bellefeuille, Geneviève Pineault et Roch Castonguay.