Le Théâtre de la Vieille 17 présente Souffler la veilleuse
mar 2018 01

Ottawa, le 1er mars 2018 – Pour sa 38e année de création, le Théâtre de la Vieille 17 présente Souffler la veilleuse, un spectacle qui traite avec humour et grande tendresse d’un sujet brûlant d’actualité : la mort assistée. Une équipe de création, formée entièrement d’artistes de la région d’Ottawa, vous invite à venir célébrer avec elle la vie, l’amour et la liberté, du 14 au 17 mars, puis du 22 au 24 mars prochain à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Les représentations du 15 et du 22 mars seront surtitrées en anglais. Des discussions avec animateur et invités suivront les représentations.

SOUFFLER LA VEILLEUSE
d’Arthur Milner, traduit par Jean Marc Dalpé
une production du Théâtre de la Vieille 17
du 14 au 17 mars 2018
et du 22 au 24 mars 2018
19h30 – Studio B

La Nouvelle Scène Gilles Desjardins
Billets: 30 $ [22,50 $ en prévente]

 

CÉLÉBRER LA VIE

Récit autobiographique, Souffler la veilleuse raconte l’histoire d’un homme qui fait face à un choix bouleversant : doit-il accéder à la demande de Rose, sa mère de 93 ans, et l’aider à mourir ou doit-il faire la sourde oreille en espérant que ça passe? À travers le portrait de sa mère qu’il dresse, l’homme pose un regard lucide sur ce que signifie vieillir et mourir au Canada et tente de comprendre comment un fils peut répondre à une demande comme celle que sa mère lui a adressée. Dans une mise en scène intimiste, qui prend place dans un espace décloisonné et chaleureux où le public entoure le personnage, le spectateur est invité à partager une expérience théâtrale hors du commun, et à célébrer la vie dans tout ce qu’elle a de force, de fragilité et d’immensément précieux.

Lorsque Jean Marc Dalpé a vu cette pièce de l’ottavien Arthur Milner, il a immédiatement voulu traduire cette histoire très personnelle, et pourtant universelle pour faire résonner les mots simples et piquants de Milner en français. Jean Marc s’est alors tourné vers une compagnie qu’il connaît bien, La Vieille 17, pour présenter la pièce au public francophone. Touchée par ce vibrant plaidoyer en faveur du droit de mourir dans la dignité, Esther Beauchemin, directrice artistique de La Vieille 17, a été convaincue de la pertinence d’un tel spectacle, de la nécessité des discussions qu’il susciterait et des réalités auxquelles il nous confronterait. Soulevant une question extrêmement taboue dans nos sociétés, Souffler la veilleuse réussit à aborder avec grande sensibilité un sujet délicat qui soulève débats et passions.

La Vieille 17 est également très heureuse de pouvoir réunir deux artistes connus de son public : se retrouvent le metteur en scène Kevin Orr (Fools for love) et le comédien Paul Rainville (Fools for love etABC Démolitions).

 

RÉSUMÉ

Seul en scène, un homme raconte comment sa mère de 93 ans lui demande un jour en toute simplicité de l’aider à mourir. Mais comment un fils peut-il répondre à une telle demande ?  Que faire : l’aider ou faire la sourde oreille à son souhait de quitter dignement la vie ?  Qui a le droit de décider quand et comment nous quittons la vie ? La famille ? La société ? Les médecins ?

Ayant fait sensation au Festival Undercurrents en 2016 dans sa version anglaise, ce texte de l’auteur ottavien Arthur Milner, brillamment traduit par Jean Marc Dalpé, va au-delà de l’actualité. Souffler la veilleuse est un hymne à la vie, à l’amour et à la liberté.

 

CRÉDITS

Une production du Théâtre de la Vieille 17

 

Texte ARTHUR MILNER

Traduction JEAN MARC DALPÉ

Mise en scène KEVIN ORR

Consultant ROBERT MARINIER

Scénographie et costume MARIE-PIERRE PROULX

Environnement sonore THOMAS SINOU

Projections PASCAL HUOT

Éclairages PAUL AUCLAIR

Régie KATY RAYMOND

Direction de production SARIANA MONETTE-SAILLANT

Direction artistique KEVIN ORR et ESTHER BEAUCHEMIN

 

Interprétation PAUL RAINVILLE

 

– 30 –

Laisser un commentaire