Saison 2019-2020 – 40 ans : entre la jeunesse et la sagesse
août 2019 22

Jeudi, 22 août 2019 – La saison artistique 2019-2020 marque le quarantième anniversaire du Théâtre de la Vieille 17. Depuis l’idée un peu folle de ces jeunes et fougueux créateurs de parcourir la vieille route 17 pour présenter une création collective à l’image des villages de l’Est ontarien, il s’en est passé des choses. 40 ans à créer des spectacles marquants pour les enfants et les adultes. 40 ans à faire rayonner le talent des artistes de chez nous en Ontario, au Québec, ainsi qu’ailleurs au Canada et dans le monde. 40 ans de rencontres inoubliables qui ont marqué l’imaginaire. En cette année de célébration du travail accompli et de projections vers l’avenir, Esther Beauchemin présente fièrement sa dernière saison au public d’Ottawa. Après 15 ans à la direction artistique de la Vieille 17, elle cédera les rênes de la compagnie pour mieux se consacrer à ses premières amours, le jeu et l’écriture.

 

ÉPAULETTES ET SPRAY NET – 18 octobre 2019 à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.

Pour célébrer sa fougueuse maturité, La Vieille 17 organise une soirée festive et décontractée le 18 octobre 2019, à compter de 19 heures. Au programme de cette soirée costumée « années ‘80 » : cocktails, bouchées, musique « d’époque », retrouvailles émues des artistes des premières heures de la compagnie, table de littérature témoignant de l’important apport du Théâtre de la Vieille 17 à la dramaturgie franco-ontarienne et projection de vidéos inédits des spectacles qui ont marqué quatre décennies de création théâtrale, dont Les murs de nos villages et Hawkesbury Blues. La fête se terminera par une soirée dansante, où nous pourrons lâcher notre fou aux rythmes des années ’80. L’entrée est gratuite, mais comme les places sont limitées, vous devez confirmer votre présence en écrivant à communications@vieille17.ca.

 

Cheval008_500p

LE CHEVAL DE BLEU – En tournée du 28 novembre au 1er décembre au Théâtre jeunesse Les Gros Becs (Québec, Qc) et les 14 et 15 mai au Festival international des arts jeune public Les Coups de Théâtre (Montréal, Qc).

Création 2018-2019 du Théâtre de la Vieille 17 et de Voyageurs Immobiles, compagnie de création, présentée en collaboration avec le Théâtre français du Centre national des Arts, Le cheval de bleu plonge les spectateurs de 5 à 10 ans dans l’univers poétique de l’auteur belge Marcel Cremer. Cheval rouge, cheval vert, cheval de bois, cheval de fer : on peut posséder mille chevaux, mais rien à faire, il n’y a pas mieux qu’un cheval de bleu. Avec fougue, une jeune femme nous raconte les histoires de chevaux léguées par son grand-père, car même si son fauteuil à bascule ne balance plus, quelque chose reste de lui, de très précieux. Que se passe-t-il quand une personne part? Que gardons-nous d’elle? Que nous a-t-elle légué comme force, comme histoires, comme héritage? Spectacle bilingue français et langue des signes québécoise (LSQ) porté par une comédienne entendante et un comédien sourd, Le cheval de bleu ira à la rencontre du public de Québec lors de son passage, cet automne, au Théâtre jeunesse Les Gros Becs et à la rencontre du public de Montréal, ce printemps, au Festival international des arts jeune public Les Coups de Théâtre.

 

site_web2

UN CONTE DE L’APOCALYPSE — Du 28 janvier au 1er février à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.

Pour sa quarantième saison, le Théâtre de la Vieille 17 et le Théâtre français du Centre national des Arts présentent le récit épique et sombrement humoristique d’une fin du monde annoncée. Alors que l’environnement et les changements climatiques font les manchettes, Un conte de l’apocalypse nous entraîne dans un futur pas si lointain, où de grandes inondations ravagent la planète. Au Canada, une faction extrémiste du Parti vert fait un coup d’État et condamne à mort tous ceux qui ont nié le réchauffement de la planète. Une rébellion se lève. Persuadé d’être dans une pièce de théâtre, Guy Coudonc reste imperméable à la catastrophe avant de devenir malgré lui le personnage principal de cette fable écologique. Un conte de l’apocalypse interroge l’impact de nos actes sur l’équilibre de notre planète, illustrant avec ironie notre capacité d’aveuglement volontaire. Le texte signé Robert Marinier, collaborateur de longue date de La Vieille 17, sera mis en scène par André Perrier, qui dirigera une imposante distribution de six formidables comédiens professionnels, dont Roch Castonguay, un des fondateurs de La Vieille 17, et de six étudiants en théâtre de l’Université d’Ottawa.

 

IMG_0072

L’ÉCHO DE L’ÉCUME — Pour les 3 à 6 ans, du 29 avril au 2 mai à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.

Dans le cadre de la Série enfance-jeunesse et du Tout petit festival, le Théâtre de la Vieille 17 et Vox Théâtre s’unissent pour accueillir L’Écho de l’écume, une cocréation des Chemins errants et d’Emmanuelle Calvé, en coproduction avec le Théâtre Motus. Spectacle alliant théâtre et arts visuels et conçu pour la petite enfance (3 à 6 ans), L’écho de l’écume est un petit éloge à la joie. Dans un univers insulaire qui goûte l’air salin et le vent du large, deux femmes tumultueuses et envoûtantes y déploient une véritable petite galerie d’art sur fond de voyage en mer. Ponctuées de mouvement, de pépites de poésie et d’un répertoire revisité de chants de marins a capela, leurs grandes fresques peintes en direct évoquent la mer ; son mouvement, sa respiration, ses tempêtes et ses accalmies, comme une allégorie à la fois douce et fougueuse des paysages intérieurs qui les habitent.

 

LES HAUT-PARLEURS – Printemps 2020

La saison dernière, après avoir visité 8 écoles et rencontré 370 jeunes aux quatre coins de l’Est ontarien, de Kingston à Cornwall, le projet scolaire Les Haut-Parleurs visitera cette année des écoles élémentaires et secondaires de la région d’Ottawa. Ayant pour but d’initier les élèves de l’Ontario français de tous les niveaux scolaires aux plaisirs de la lecture à haute voix au moyen de diverses techniques théâtrales, des comédiens professionnels invitent les élèves à participer à une activité artistique aussi ludique que stimulante.

 

TASSEZ-VOUS, ON JOUE! — Du 4 au 15 mai

Une fois de plus cette année, une centaine d’élèves des écoles élémentaires de la région d’Ottawa et de l’est-ontarien répondront présent au rendez-vous annuel théâtral Tassez-vous, on joue!. En collaboration avec le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est et le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, le Théâtre de la Vieille 17 procurera rires et sensations fortes aux élèves de 4e, 5e et 6e année pendant neuf intenses journées d’ateliers théâtraux, animés par des comédiens professionnels de la région. Les ateliers se concluront par un grand rassemblement de tous les jeunes participants à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins, qui viendront présenter leurs numéros devant parents et amis. Par ailleurs, en avril, le volet pour enseignants Tassez-vous, on joue! offrira une formation en art dramatique aux enseignants des deux conseils scolaires qui pourront à leur tour partager leurs nouvelles connaissances avec leurs élèves.

 

LABORATOIRES ET AUTRES PROJETS

La présentation d’une production théâtrale étant un travail de longue haleine, La Vieille 17 poursuit le développement de ses futurs spectacles. Delphine rêve toujours, de David Jenniss, entreprendra une première phase de répétition en avril. Réunissant une équipe de créateurs autochtones et non-autochtones, cette création jeune public sera présentée la saison prochaine à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins et compte visiter quelques communautés autochtones du pays. En juin, une première rencontre entre des artistes de l’Ontario, du Québec et du Cameroun se tiendra à Ottawa pour explorer le magnifique texte Mille et une femmes, de l’auteur camerounais Kouam Tawa, et pour jeter les bases d’une future collaboration. Initié par Louise Allaire, le laboratoire est organisé par La Vieille 17 et endossé par la Compagnie Feugham, du Cameroun. De plus, La Vieille 17 accueillera en résidence Voyageurs Immobiles, compagnie de création, et Inti Théâtre, de Belgique, pour des ateliers préparatoires en vue d’un projet de création jeune public.

 

DES NOUVELLES DE L’ÉQUIPE

Cette quarantième saison marque plusieurs mouvements au sein de l’équipe de La Vieille 17. Outre le départ d’Esther Beauchemin, cœur et âme de la compagnie depuis 15 ans, notre chère Sariana Monette-Saillant quitte aussi notre petite famille pour relever de nouveaux défis comme enseignante. Charlotte L’Orage, artiste de la parole de la région lui succèdera au poste d’adjointe aux directions. Charlotte a également travaillé comme agente de projets à Théâtre Action et collaboré avec nous à l’organisation de notre projet dans la communauté Sur le bout de la langue.

 

Pour de plus amples informations :

Marc-André Tessier

Responsable des communications et du marketing

Théâtre de la Vieille 17

communications@vieille17.ca

613 241-8562, poste 230

Laisser un commentaire