Saison 2019-2020 : une fin de quarantième en quarantaine !
juin 2020 22

Lundi, 22 juin 2020 – Le mois de juin marque officiellement la fin de notre quarantième saison, qui s’est déroulée en deux temps. D’abord, il y a eu les célébrations du parcours de la compagnie depuis sa fondation en 1979 ainsi que la présentation de notre création annuelle qui s’est jouée à guichets fermés. Mais nous avons aussi eu à faire face, comme toutes les compagnies culturelles du monde, à cette pandémie qui nous a forcés, malgré nous, à mettre fin abruptement à nos activités ce printemps. La fin de la saison marque également la fin du parcours d’Esther Beauchemin à La Vieille 17, qui, après 14 ans à la direction artistique, se retire de la compagnie pour mieux se consacrer à ses premières amours : le jeu et l’écriture.

MERCI ESTHER

Fraîchement arrivée dans la région en 1988, Esther a fait la rencontre de Robert Bellefeuille, cofondateur et directeur artistique de la compagnie, et s’en est suivie une riche collaboration. D’abord comme comédienne (InterditsFou rire sous le petit chapiteauLa machine à beautéLes inutilesLe nez – 2e version, et Mentire), elle est également l’autrice de Maïta, spectacle jeunesse traduit en anglais et en espagnol et présenté à travers le Canada ainsi qu’au Mexique, de La meute, l’idéatrice et coautrice de Terre d’accueil, écrit après six mois de conversations et d’improvisations avec des membres des communautés francophones issus de la diversité, et l’autrice de Quand la mer…, spectacle vu par plus de 2700 spectateurs. Esther a occupé le poste d’adjointe à la direction artistique pendant un an, puis Robert Bellefeuille lui a cédé les rênes de la compagnie en 2006.

photomentire_aveccrédit

 

« Par ses choix de programmation et ses propres textes, Esther a proposé en tout temps une thématique teintée d’enjeux sociaux et humains, bien incarnée par ses personnages.

En posant toujours un regard juste vers l’autre, elle a rejoint des préoccupations de notre communauté locale et élargie avec des thèmes comme le droit universel à l’éducation des enfants, le défi de l’immigration, l’aide à mourir, l’importance de la diversité… et elle nous lègue un théâtre engagé et inclusif pour les jeunes et les grands.

Bonne route et merci Esther! »
– Pier Rodier, directeur artistique et général de Vox Théâtre et partenaire d’Esther dans la Série enfance-jeunesse à LNSGD
52
« Ce que je retiens le plus d’Esther, outre ses talents artistiques, c’est son humanisme. Que ce soit à titre de collègue, gestionnaire, artiste ou membre de la communauté francophone, l’esprit rassembleur d’Esther assure que toutes les voies soient non seulement entendue, mais amplifiée.
C’est avec un pincement au cœur que nous lui disons « au revoir », mais ce n’est certainement pas un « adieu ».»
– André Poliquin, président du conseil d’administration de La Vieille 17

 

modif020415_9
Merci pour tout, Esther!
Merci pour les sourires, les rires et l’inspiration que tu nous
as insufflés pendant tant d’années.

Nous avons hâte de voir tes prochains succès!
– L’équipe et le conseil d’administration de La Vieille 17
PRODUCTIONS ET ACTIVITÉS EN 2019-2020
coupe gâteau
De gauche à droite : Esther Beauchemin, directrice artistique sortante de La Vieille 17, Robert Bellefeuille, cofondateur et premier directeur artistique,
Geneviève Pineault, directrice artistique entrante, et 
Roch Castonguay, cofondateur.

 

La saison 2019-2020 a débuté par l’évènement Épaulettes et Spray Net, une soirée festive et décontractée le 18 octobre dernier, où artistes et membres du public ont pu célébrer le 40e anniversaire de la compagnie. Sous la thématique des « années ‘80 » pour souligner l’année de fondation, la soirée a permis aux convives de se replonger dans la riche histoire de la compagnie à travers la projection de vidéos inédites des spectacles qui ont marqué quatre décennies de création théâtrale, dont Les murs de nos villages et Hawkesbury Blues. La vidéo est disponible en ligne, pour ceux qui désirent la voir ou la revoir.

LE CHEVAL DE BLEU

Cheval 05 credit photo Jonathan Lorange

Du 28 novembre au 1er décembre, le public du Théâtre jeunesse Les Gros Becs (Québec, Qc) a également reçu la visite de notre création de l’an dernier, Le cheval de bleu, coproduit avec Voyageurs Immobiles, compagnie de création. Près de 750 jeunes et moins jeunes ont plongé dans l’univers poétique de l’auteur belge Marcel Cremer, porté par une comédienne entendante et un comédien sourd dans un spectacle bilingue en français et en langue des signes québécoise (LSQ). Toutefois, les représentations prévues les 14 et 15 mai au Festival international des arts jeune public Les Coups de Théâtre, à Montréal, ont dû être annulées en raison de la pandémie. Cependant, si tout va bien, notre Cheval de bleu reprendra la route en 2020-2021!

UN CONTE DE L’APOCALYPSE

Apocalypse 03

Dans le cadre de notre 40e anniversaire, il était important pour nous de souligner la riche histoire de la compagnie à travers notre plus récente création, Un conte de l’apocalypse de Robert Marinier, complice artistique de longue date. Présenté du 28 janvier au 1er février, en coproduction avec le Théâtre français du CNA, ce récit épique et sombrement humoristique d’une fin du monde annoncée nous a plongés dans un futur pas si lointain où de grandes inondations ravagent la planète. Guy Coudonc, interprété par Roch Castonguay, cofondateur de La Vieille 17, navigue dans cette fin du monde, persuadé que sa vie est une pièce de théâtre dans laquelle il tente désespérément de comprendre le rôle qu’il doit jouer. La distribution était également composée d’artistes avec qui nous avons eu le plaisir de collaborer ces dernières années : Alexandre Gauthier, Magali Lemèle, Andrée Rainville, Anie Richer et Luc Thériault. Nous avons aussi pu compter sur un partenariat avec l’Université d’Ottawa pour, entre autres, joindre sept étudiants du département de théâtre à la distribution. Mettre treize comédiens au total sur scène a été un défi logistique important, mais a somme toute été très impressionnant à voir. De plus, nous avons été très touchés par l’intérêt du public pour ce spectacle : toutes les représentations ont joué à guichets fermés !

IMPACT DU COVID-19

Echo-de-écume-annule

Malheureusement, la pandémie a eu raison des autres activités prévues ce printemps. D’abord, La Vieille 17 et Vox Théâtre devaient co-accueillir L’écho de l’écume, pour les 3 à 6 ans, dans le cadre de la Série enfance-jeunesse à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins et du Tout petit festival de Vox Théâtre. La cocréation des Chemins errants et d’Emmanuelle Calvé, en coproduction avec le Théâtre Motus, était prévu du 29 avril au 2 mai.

Nous remercions nos partenaires et le public pour leur solidarité envers les artistes.
La campagne #billetsolidaire, qui consiste à conserver les billets achetés de spectacles annulés, a connu un bel écho
auprès des spectateurs de La Nouvelle Scène Gilles Desjardins.

De plus, les deux activités dans les écoles présentées par La Vieille 17 ont dû être abandonnées. Les Haut-Parleurs, qui initie les élèves de l’Ontario français de tous âges aux plaisirs de la lecture à voix haute au moyen de techniques théâtrales, devait rendre visite à quatre écoles élémentaires et secondaires d’Ottawa. Notre activité de longue date Tassez-vous, on joue!, qui offre de la formation en jeu dramatique aux enseignants et deux semaines d’ateliers théâtraux à des élèves du deuxième cycle du primaire, devaient également se rendre dans quatre écoles élémentaires d’Ottawa.

TOQAQ MECIME PUWHITE / Delphine rêve toujours

Image 20-03-27 à 13.13

Nous trouvons aussi des manières… inhabituelles… de créer en cette époque de distanciation physique. Comme l’équipe de TOQAQ MECIME PUWHITE / Delphine rêve toujours, de Dave Jenniss, notre prochaine création produite en collaboration avec Ondinnok, ne pouvait pas se rendre à Madawaska visiter nos amis Wolastoqiyik (malécites) pour prendre contact avec le territoire et tenir un laboratoire dramaturgique, nous avons, nous aussi, fait usage de la technologie : un laboratoire de quatre jours a eu lieu par visioconférence. Travailler à distance a été un défi, mais a également été enrichissant!

LA GRANDE NOUVELLE DANS L’ÉQUIPE

Geneviève Pineault_1500px

Dès le 1er juillet, Geneviève Pineault deviendra la 3e direction artistique et générale de l’histoire de La Vieille 17. Finissante au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa en 1999, Geneviève œuvre dans le milieu théâtral depuis bientôt vingt-cinq ans. Elle a, entre autres, assuré la direction artistique et générale du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) à Sudbury de 2004 à 2017 et la direction générale de l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) de 2017 à 2020. Elle est fébrile à l’idée de débuter son mandat et de venir à la rencontre du public de La Vieille 17.

-30-

Pour de plus amples informations :
Marc-André Tessier
Responsable des communications et du marketing 
Théâtre de la Vieille 17
communications@vieille17.ca
613 203-5326

Laisser un commentaire