Fin de saison 2016-2017 – Entrez dans le jeu !
juin 2017 27

Mardi 27 juin 2017 – Plaisir, sourire, tendresse et poésie, c’est ce qui a marqué cette 37e saison du Théâtre de la Vieille 17. Avec deux créations présentées à Ottawa, dont une qui a ensuite fait son bout de chemin en tournée, un spectacle qui continue son beau parcours, un accueil de Montréal, un projet dans la communauté et une collaboration, on peut dire que tous sont entrés dans le jeu !

L’ENVERS DU DÉCOR

Le public et la critique ont été charmés par Et voilà encore un beau dimanche de passé !, la création 2016-2017 du Théâtre de la Vieille 17, en coproduction avec le Théâtre Magasin, présenté du 2 au 5 novembre. Destiné aux 8 ans et plus, le spectacle ouvre grand les rideaux pour permettre au public de voir ce qui se passe dans les coulisses. Tout en démontant le décor, un acteur et une actrice ont des échanges animés sur le métier de comédien. À travers des situations comiques et absurdes, ils tentent de donner un sens à leur vie où la réalité et le théâtre se confondent. Et voilà encore un beau dimanche de passé !, qu’Anne Michaud, de ICI Radio-Canada, a qualifié d’excellent théâtre jeunesse à tout point de vue, a continué son trajet avec des représentations au festival international des arts jeune public Les Coups de théâtre du 15 au 17 novembre et à L’Arrière-Scène du 15 au 19 janvier. Le spectacle a aussi marqué le retour sur scène d’Esther Beauchemin, directrice artistique et générale de La Vieille 17, absente des planches depuis huit ans !

Et voilà encore un beau dimanche de passé!

UN VENT QUI S’APAISE
De retour à Ottawa pour une dernière série de représentations, Un vent se lève qui éparpille n’a laissé personne indifférent. Les spectateurs de La Nouvelle Scène Gilles Desjardins ont pu rencontrer, pour une dernière fois, la jeune Marie, Marcel et sa rose tatouée, Joseph et son « pick-up rouge flambant neuf »,  Rose et ses souliers blancs sur les rives de la Waba, ainsi que les deux villageois, qui témoignent, médisent et commentent. Puissant, troublant, pénétrant, ce grand roman franco-ontarien de Jean Marc Dalpé, couronné du Prix du gouverneur général en 2000, a été finement adapté et mis en scène par Geneviève Pineault et nous a mis en présence de six comédiens complètement investis par cette histoire qui remue émotions et mémoire.

DU THÉÂTRE MUSICAL FANTAISISTE ET IRRÉSISTIBLE
Dans le cadre de la Série enfance, le Théâtre de la Vieille 17 et Vox Théâtre se sont unis pour accueillir Le Chant du koï, du Théâtre Le Clou, de Montréal. Dans une ville un peu étrange, où la magie rôde et la lune force ses habitants à chanter, quatre adolescents nous racontent avec humour cette année où tout a basculé. Le façonnement de notre identité, la relation avec les autres, l’amour et l’amitié sont au coeur de cette épopée racontée à la façon  d’un conte de fées. Le spectacle a su toucher les 11 à 13 ans auxquels il s’adressait, mais les adultes qui les ont accompagnés ont aussi trouvé leur compte dans cet hommage aux inévitables rites de passage qui nous ont tous marqués.

chantdukoi_500

MARCO EN TOURNÉE
L’aventure de Petites Bûches s’est poursuivie cette année. Après avoir séduit le public au Théâtre jeunesse Les Gros Becs à Québec, à Salaberry-de-Valleyfield et à L’Arrière-Scène à Beloeil, le voici qui s’arrêtait à La Maison Théâtre, à Montréal, au mois de mai. Les personnages du jeune Marco, des deux sœurs gitanes Rose et Sarah et d’Angelo, le vieux clown italien, ont repris vie sur scène. Le récit aborde des sujets graves comme la guerre et la pauvreté avec doigté et humour, mais surtout, il ouvre tout grand les portes à l’espoir, à l’amitié et à la joie de vivre.

 

EXPÉRIENCE UNIQUE POUR LES ENFANTS
Du 8 au 19 mai dernier, les comédiennes professionnelles Laurence Latreille, Caroline Lefebvre, Julie Grethen et Anie Richer ont animé des ateliers de théâtre dans quatre écoles élémentaires d’Ottawa. En tout, Tassez-vous, on joue! a regroupé près de 110 jeunes de 4e et 5e années. Si plusieurs en étaient à leur premier contact avec le théâtre, chose certaine, tous ont vécu des sensations fortes. Lors de la dernière journée de l’activité, les jeunes ont également pu présenter leurs nouvelles aptitudes devant les parents et amis réunis à La Nouvelle Scène Gilles Desjardins. Les enfants sont rentrés à la maison le cœur rempli de fierté, de belles images et de beaux souvenirs !

Tassez-vous_500

QUAND THÉÂTRE ET STATISTIQUES SE RENCONTRENT

Dans le cadre de l’initiative L’Art des quartiers 150 du Conseil des Arts AOE, le Théâtre Belvédère, en collaboration avec le Théâtre de la Vieille 17, est allé à la rencontre de la communauté d’Orléans et de Cumberland pour imaginer avec et pour elle un portrait de quartier inusité. Quartier(s) : morceaux d’avenir a présenté sur scène le 8 juin dernier des morceaux d’histoire, des anecdotes et des statistiques provenant de 150 résidents. Deux comédiennes professionnelles et un chœur, composé d’élèves de la 9e année de l’École secondaire catholique Garneau, ont donné corps et vie à ce portrait de quartier surprenant, mais surtout… amusant !

quartier_500

LABORATOIRES EN COURS
Le Théâtre de la Vieille 17 prépare déjà les spectacles des saisons à venir. Il a mis en marche le processus de création de la prochaine production, Souffler la veilleuse. Le texte de l’auteur anglophone Arthur Milner a été traduit par Jean Marc Dalpé et le metteur en scène, Kevin Orr, et les concepteurs se sont rencontrés afin de cerner le processus créatif de ce projet et ainsi donner corps au rêve. La Vieille 17, en partenariat avec le théâtre l’Escaouette, a aussi organisé un laboratoire de développement dramaturgique autour du texte Crow Bar, de Gabriel Robichaud, en préparation de sa lecture publique aux Zones Théâtrales le 13 septembre. À suivre cet automne !

DES NOUVELLES DE L’ÉQUIPE
L’équipe du Théâtre de la Vieille 17 est toujours aussi active ! Esther Beauchemin s’est promenée d’Ottawa à Beloeil, en passant par Montréal, afin de donner vie au personnage d’Esther dans Et voilà encore un beau dimanche de passé ! tout en maintenant ses tâches de direction artistique et générale. De son côté, Marie-Pierre Proulx, adjointe aux directions, a présenté son texte en chantier, Jack, au festival Les Feuilles vives de Théâtre Action cet automne. Absente en congé de maternité afin de s’occuper de sa petite dernière, France Boily, directrice administrative, a réintégré l’équipe cet hiver.

– 30 –

Pour de plus amples informations :
Marc-André Tessier
Responsable des communications et du marketing
Théâtre de la Vieille 17
communications@vieille17.ca
613 241-8562, poste 230

Laisser un commentaire