mar 2016 24
Deuxième laboratoire du projet de création Et voilà un beau dimanche de passé!, coproduction entre le Théâtre de la Vieille 17 et le Théâtre Magasin. Sur la photo : Esther Beauchemin et Joël da Silva.

Deuxième laboratoire du projet de création Et voilà un beau dimanche de passé!, coproduction entre le Théâtre de la Vieille 17 et le Théâtre Magasin. Sur la photo : Esther Beauchemin et Joël da Silva.

Après un premier laboratoire d’exploration l’automne dernier, le projet théâtral jeune public Et voilà encore un beau dimanche de passé ! a poursuivi son processus avec un deuxième laboratoire à Ottawa en février, grâce au soutien de la CITF, du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes et du Conseil des arts du Canada. Les compagnies coproductrices, le Théâtre de la Vieille 17 (Ottawa) et le Théâtre Magasin (Montréal), ont pu approfondir leur travail autour d’une nouvelle version du texte de Philippe Dorin (Paris).

 

« POURQUOI ON FAIT ÇA? »

Née d’une question adressée aux acteurs par un jeune spectateur après une représentation, l’idée de la pièce est une réflexion sur les peurs, les joies et les frustrations du métier d’acteur, et sur ce qui nous motive à continuer malgré tout. Habités par les nombreux échos suscités par cette question toute simple, les créateurs Esther Beauchemin, Joël da Silva et Martin Boisjoly ont souhaité aborder les thèmes du théâtre et du curieux métier d’artiste avec le jeune public. La rencontre de Philippe Dorin aux Coups de théâtre et à l’évènement Focus Québec, en automne 2014, marque un tournant dans l’aventure. Esther, Joël et Martin approchent l’auteur, dont ils apprécient les mots et l’esprit, pour lui demander de leur écrire un texte à partir de ces thèmes. Il accepte et le projet est lancé. Une rencontre en face à face à Paris, en avril 2015, permet aux créateurs de préciser et d’échanger leurs idées sur le théâtre jeune public et tout ce qu’il l’entoure, et sur leurs expériences personnelles.

En automne 2015, réunis pour un premier laboratoire d’exploration de cinq jours à Montréal les comédiens Esther Beauchemin, Joël da Silva et Colin St-Cyr Duhamel, travaillent sur les premières scènes du texte sous l’œil attentif du metteur en scène Martin Boisjoly et de l’auteur Philippe Dorin.

 

UN DEUXIÈME LABORATOIRE

En février dernier, le groupe a pu renouer le temps d’un deuxième laboratoire de six jours à La Nouvelle Scène, le centre de théâtre francophone d’Ottawa. Cette fois, le travail s’est articulé autour d’une version quasi complète du texte. En plus de préparer le travail de répétition à proprement parler, ce laboratoire a permis à l’équipe de création d’affiner une vision commune du spectacle, de mettre à l’épreuve diverses hypothèses de mise en scène, et de tester la proposition de structure dramatique de Philippe.

Le travail qui reste à faire ainsi que la courbe du spectacle sont maintenant clairs. Ce deuxième laboratoire a également permis de voir certaines propositions de costumes (Marianne Thériault), de décor (Loïc Lacroix Hoy) et d’environnement sonore (Louise Beaudoin). L’équipe s’approche doucement de la forme définitive du spectacle et d’une version achevée du texte.

Les laboratoires d’exploration terminés, le spectacle entrera en répétition à la fin du mois de mai, à l’issue desquelles le spectacle sera créé et présenté à Ottawa en novembre. Les créateurs pourront alors partager avec le jeune public leurs réflexions sur le métier d’acteur, et sur cette quête, si humaine, du sens de nos vies.

Laisser un commentaire